Alain Tesnière. Les artifices du consentement présumé et de la mort cérébrale

Extrait de la table des matières 

L’affaire d’Amiens 

Un déni de justice      

L’indisponibilité du corps. 

Peut-on voler un organe ? 

Un droit soumis à l’omnipotence de la médecine. 

La violation de cadavre. 

Un vide juridique vieux de plus d’un demi-siècle. 

Aucune protection juridique du cadavre.  La violation de cadavre et ses conséquences                                     

L’abrogation de la loi Caillavet                                                           

Les arrangements de France Transplant avec la loi. 

M  Kouchner et l’affaire d’Amiens.  

«Je leur dis tous mes regrets » Didier Houssin. 

France-Transplant déconsidéré. 

Les pontes de la transplantation. 

Les rapports accablants de l’IGAS. 

Des législations de fortune           

La genèse de la loi Caillavet    

Les décrets de 1947. 

Un droit d’opposition inexistant. 

Manque de respect envers les défunts. 

Légiférer pour mettre fin à des activités clandestines        

Les initiatives parlementaires   

Haro sur la proposition de loi Gerbaud. 

La liberté des prélèvements serait la règle. 

Une loi en faveur des greffes               

Transplantation et morale   

Le « Ciba Foundation Symposium » de Londres. 

De nouveaux critères pour constater la mort. 

Un consensus va-t-il se dégager ? 

Les pionniers de la transplantation critiquent la validité des critères de la mort cérébrale. 

Une France « exemplaire » ? 

Mourir dignement ou être euthanasié ? 

Jean-Marcel Jeanneney, l’homme-lige du Pr  Hamburger                 

Changer la loi pour se préserver des procès. 

Pourquoi changer le constat de la mort ? 

Des plaintes pour homicides        

Critique du critère de la mort cérébrale                                          

 Hans Jonas : « À contre courant ». 

La règle du donneur mort. 

L’éthique de notre temps et la relation corps-cerveau. 

La greffe de cerveau. 

La question de l’identité personnelle. 

La fable du prince et du savetier. 

De John Locke à Peter Singer    

Le sénateur Caillavet, l’homme-lige du Pr  Hamburger   

Consentement présumé et générosité. 

 Comment inscrire son refus ? 

Des sondages d’opinion en faveur des greffes ! 

La position de l’Eglise catholique romaine. 

Droit exceptionnel d’opposition aux prélèvements. 

Ceux qui refusent détournent la loi et sont des menteurs ! 

M  Caillavet juge sa loi trop tolérante envers la famille. 

La loi Caillavet ne satisfait pas les médecins       

A qui appartient le corps humain ?       

Le substratum de la personne. 

 Qui est propriétaire des pièces détachées du corps humain ? 

La nationalisation des cadavres. 

Un état d’exception 

Qui est responsable de cette crise de confiance ? 

Un grand débat public inopportun. 

Des médecins peu convaincus par les critères de la mort cérébrale. 

En quoi consiste un prélèvement ? 

« Le refus de donner un organe constitue un meurtre par omission » (Révérend Père Boulogne) 

Information, publicité ou propagande ?   

De quelle « information » dispose le citoyen ? 

Pourquoi donner quand tout le monde est donneur ? 

Les prélèvements à cœur arrêté. 

Les Français sont-ils aptes à comprendre une définition aussi délicate ? 

 Confiance ou méfiance ?        

 Livre en autoédition : en vente sur alaintesniere.com                                                     

                                                            

 


MAYACAT-ESOTERISME |
et l'école renaîtra |
Cérelles C'est Vous ! |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Carbet-Bar
| roller-coaster x
| bienvenue sur elyweb.unblog.fr